Accueil > Actualités > La réunion du Comité des représentants permanents se félicite des cinq principales réalisations de l’Union africaine depuis janvier 2018



Au cours des travaux de la 36ème session du comité des représentants permanents de l’Union Africaine (COREP) ouverts lundi à Nouakchott, les représentants ont salué les réalisations de l’UA, notamment le lancement, à partir de janvier dernier du marché africain du transport aérien annoncé à Addis Abeba et la ratification de l’accord de la Zone de libre échange africaine continental(ZLECA), ainsi que la signature, en mars dernier, du protocole annexe de la convention de libre circulation des biens et des personnes, au droit de séjours et d’établissement.

Ils ont considéré qu’il s’agit des plus importantes réalisations accomplies par l’UA au cours de la période écoulée entre janvier et juin 2018.
Ils ont souligné que ces différentes initiatives constituent des jalons importants sur le chemin de la complémentarité entre les pays du continent, dont ils consolident les échanges économique et commerciaux.

Réformes globale

Les représentants permanents ont également souligné les progrès accomplis par l’UA , notamment en ce qui concerne le système de réforme globale en vue de parvenir à des moyens sûrs et efficaces pour le financement de l’Union et prendre en compte les différentes questions économiques, sociales et politiques relatives au progrès et au développement du continent afin de mieux servir les populations.

Coopération avec l’Union Européenne

Ils ont également salué les efforts entrepris pour l’adoption de la décision relative aux négociations unifiées relative à un nouvel accord de coopération avec l’Union européenne à l’horizon 2020.
Au cours de la réunion du comité des représentants permanents, Mme Hope Tumukunde, Ambassadrice du Rwanda auprès de l’Union africaine, qui préside cette session du COREP, a salué ces réalisations.
Cette réunion du comité inaugure une série de trois rencontres consacré aux travaux du 3eme sommet de l’UA, dont les travaux se poursuivent jusqu’au 2 juillet 2018.
Cette première rencontre sera suivie par celle du conseil exécutif composé des ministres des affaires étrangères des pays membres de l’UA, avant d’être couronné par la tenue du sommet de haut niveau des chefs d’Etat et de gouvernements africains.
Le niveau de la coopération et du travail effectué par les représentants Permanents pour développer le système de l’Union Africaine et les efforts qu’ils ont déployés pour élaborer un agenda riche prenant en compte les différentes questions économiques, sociales et politiques relatives au progrès et au développement du continent ont été notés.

Lutte contre la corruption

Elle a par la suite salué la décision des Chefs d’Etat et de Gouvernement de consacrer le Sommet de Nouakchott à la lutte contre la corruption. Une lutte qui constitue un processus durable à travers la mise en place d’une feuille de route pour éradiquer ce phénomène en Afrique, rappelant que la corruption constitue le plus grand défi du développement humain.
Cette session qui prépare la réunion des ministres des affaires étrangères des pays africains, est consacrée, entre autres, à l’examen des rapports d’activités du COREP, le rapport du Sous-Comité pour la Coopération Multilatérale, le rapport du Sous-comité sur les Réfugiés, les Rapatriés et les Personnes Déplacées.
Elle devra également examiner un rapport sur la Commission de l’Union Africaine relatif à l’égalité des sexes en Afrique 2017, un rapport sur la situation en Palestine et au Moyen-Orient, les implications structurelles et financières de l’Agence spatiale africaine et la situation humanitaire en Afrique.

Elle traitera également des différents rapports de la Commission de l’Union africaine sur la Cour africaine des droits de l’homme, de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, du Conseil consultatif de l’Union africaine contre la corruption et du Parlement africain.

Le 31ème sommet de l’UA est organisé sous le slogan « le sommet de Nouakchott, un rendez-vous africain pour vaincre la corruption ».
Dans un discours prononcé pendant la session du COREP, le Vice-président de la Commission de l’Union africaine, Thomas Kwesi Quartey, a rappelé le rôle combien important du comité des représentants permanents qui est courroie de transmission entre les pays membres et la commission de l’UA pour assurer une meilleure coordination des points de vue au sein de l’organisation. Un rapprochement de nature à assurer la réussite du combat contre la corruption, surtout, que le slogan de l’UA au titre de 2018 est « ensemble contre la mal gouvernance », a-t-il souligné.
S’exprimant à l’ouverture de la rencontre, le secrétaire général du ministère mauritanien des affaires étrangères et de la coopération, Ahmed Mahmoud Ould Soueid’Ahmed, a souhaité la bienvenue à toute les délégations.

Vers la rencontre des ministres

Après la réunion du comité des représentants permanent, se tiendra la rencontre des ministres des affaires étrangères des pays membres de l’UA qui constitue le conseil permanent de l’organisation. Les travaux de cette rencontre préparatoire au sommet de haut niveau des chefs d’Etats et de gouvernement dont la tenue est prévue du 1er au 2 juillet, auront lieu durant les journées du 28 au 29 juin 2018.
Ce sommet de haut niveau devra examiner, entre autres questions importantes, les progrès accomplis par le programme de reformes structurelle de l’UA que préside le chef d’Etat ruandais, son excellence, Paul Kagamé.

Zone de libre échange

Elle examinera également le rapport sur la Zone de libre echange continentale d’Afrique(ZLECA) que préside le chef d’Etat nigérien Ahmadou Issoufou, en plus de deux rapports du président de la commission de l’UA Moussa Faqi relatifs aux questions du Sahara occidental et la position africaine unifiée par rapport à l’après 2020.

Rapport sur la situation de la paix

Le sommet devra également entendre un rapport sur la situation de paix et de sécurité du continent, ainsi que sur la mise en application de la principale feuille de route de l’UA pour faire taire les armes sur le continent à l’horizon 2020.
Cette feuille de route constitue un projet phare de l’agenda 2063 de l’UA.
Les chefs d’Etats et de gouvernements, devront, par cette même occasion approuver le budget de l’UA au titre de l’année 2019 conformément aux recommandations du Conseil exécutif.
Les décisions et les déclarations des chefs d’Etat devront permettre un meilleur déroulement du mandat de l’UA qui devra assurer l’unité, la sérénité et la prospérité du continent.
Le sommet est organisé sous le grand slogan de « vaincre la corruption, une voie durable pour la transformation de l’Afrique » parrainé par le chef de l’Etat nigérian son excellence Mohamed Bouhari.